Un Rwandais découvre la gestion des déchets

Depuis le 25 mars dernier et jusqu'au 25 avril, Védaste Nshimiyimana (34 ans), secrétaire général du district de Huyé depuis 2008, est accueilli par le Comité de coopération Castres-Huye-Rwanda dans le but de se former aux différentes thématiques liées au Développement Durable. Cette longue formation de 5 semaines avait pour objectif de lui permettre d'étudier comment sont collectés, triés, traités, et, éventuellement, valorisés, les déchets ménagers et industriels dans le Tarn. Les enseignements collectés devraient être mis - pour partie - en application dans sa collectivité. On se rappellera que le district de Huyé est une collectivité territoriale de quelque 350 000 habitants, divisé en 14 secteurs ; elle regroupe les compétences de nos communes, ajoutées à celles de nos départements et de nos régions. Sa formation s'insère dans un projet plus global - cofinancé par le conseil régional Midi-Pyrénées qui permettra à terme au district de Huyé de prendre les décisions les plus appropriées en matière de traitement et collecte des ordures et des eaux usées. «Aujourd'hui, nos collectes sont effectuées par un privé et portées dans une décharge géante, indique Védaste. Notre objectif c'est de changer très rapidement ce système, via un partenariat public-privé. Mais, le district commence ; puis, on verra si certaines activités peuvent être confiées au public.les premiers bâtiments seront construits à partir de juillet 2014, puis en 2015.»

Védaste  a été accueilli pendant 2 semaines par l'entreprise Trifyl ainsi que par la Communauté de communes du Lautrécois-Pays d'Agout (CCLPA) et la Communauté d'agglomération de Castres-Mazamet (CACM). Il a pu aborder le thème des déchets de chimie au lycée La Borde Basse et celui des déchets hospitaliers au centre hospitalier Pays d'Autan. Il s'est également intéressé au traitement des eaux usées domestiques par des plantes ; le traitement des eaux usées industrielles fut abordé lors de la visite d'une mégisserie à Graulhet. À son programme enfin des rencontres t à l'École des mines d'Albi-Carmaux, à l'Université Jean-François Champollion, et avec les élus de la ville de Castres pour évoquer la coopération décentralisée entre les deux collectivités. «Partout, j'ai été très bien reçu, signale Védaste. Les gens se sont attachés à m'expliquer les fonctionnements en détail ... Une telle attention à mon égard, je ne m'y attendais pas», souligne Védaste.

Le 23 avril : un moment de mémoire

Le Comité de Coopération Castres-Huyé se recueillera en mémoire des victimes à l'occasion des 20e commémorations du génocide des Tutsis au Rwanda mercredi à 18 h 45 sur les marches de l'Hôtel de ville (côté jardin de l'évêché). Ils vous invitent à vous associer à ce rassemblement en mémoire des victimes et plus particulièrement, en mémoire des «amis de l'ex-commune de Huyé qui perdirent la vie en grand nombre ce jour-là, il y a 20 ans.» Ensuite, les participants se rendront vers l'Arbre de la Paix, place Alsace-Lorraine, pour un recueillment et un dépôt de fleurs.

S.B.